jeudi 9 juin 2016

I comme... la gare des Islettes (Meuse)

Mon grand-père Maxime GERARD travaillait à la Compagnie des Chemins de Fer de l'Est.
Après plusieurs mutations, il est devenu employé puis chef de gare aux Islettes dans la Meuse.
Son épouse Jeanne était garde-barrière du temps où l'automatisme n'existait pas et où on avait la responsabilité d'ouvrir et fermer manuellement les barrières.
Ma mère aussi a travaillé comme garde-sémaphore pendant la guerre. Elle m'a raconté qu'évidemment il fallait s'occuper pour ne pas s'endormir, alors beaucoup, même les hommes tricotaient des chaussettes...

C'est dans cette commune des Islettes que mes grands-parents ont terminé leur vie.


Aujourd'hui il semble que de cette gare, qui semblait importante par son activité et pour être un point stratégique pendant la guerre, il ne reste plus qu'un arrêt sur la ligne SNCF...

Mon grand-père est décédé en 1954. J'allais encore voir ma grand-mère dans les années 65 dans la maison qui lui était conservée pendant sa retraite. Je ne sais pas si c'est celle-ci avant sa rénovation... je ne reconnais que la barrière en béton...



C'était du temps où passaient de beaux autorails et qu'enfant j'appelais tous les trains rouges et crème les "Michelines", même si ils n'en étaient déjà plus...



Mais je me rappelle surtout d'un grand bâtiment (entrepôt de marchandises ?) qui ressemblait plutôt à celui-ci au fond de cette ancienne carte postale (qui date des années 1900).

Quand a-t-il été détruit ?
Qui aurait encore des photos ?
Vos parents ou grands-parents ont-ils travaillé aussi à la gare à cette époque ?
Racontez-moi...


4 commentaires:

  1. Bonjour, par hasard en allant voir les photos de la gare des Islettes, je suis tombée sur votre blog. Petite, j'ai bien connue votre grand-mère Madame Gerard. J'allais souvent la voir. Mon grand-père était chef de gare aux Islettes et j'ai été élevé par mes grands-parents. Mon grand-père a pris sa retraire en 1967 pour aller vivre à Apremont-sur-Aire. J'ai fréquenté l'école maternelle des Islettes, et mon institutrice était Madame Drouet. N.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire
      J ai le souvenir de voisins de ma grand mère
      J'aimerais que vous me contactiez directement par mail
      Cordialement

      Supprimer
  2. BONJOUR.À qu'elle adresse je dois vous joindre afin de correspondre avec vous? Merci N

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pouvez cliquer sur le lien tout en haut à gauche sous l'image
      (il faut être en mode web pour le voir)
      Merci

      Supprimer